Antibes

Apprenez le français à Nice et partez à la découverte d'Antibes avec l'école Azurlingua !




histoire


195

Profitant de la paix romaine Antipolis s’étend et développe son commerce. La chute de l’empire romain pousse la cité a se replier sur son rocher.

X'siècle

Guillaume dit “le Libérateur” anéantit les Sarrasins. La ville renaît.

1384

Luc et Marc de Grimaldi sont nommés capitaines royaux d’Antibes.

1482

La Provence est rattachée à lacouronne. Antibes, devient une ville frontière et une place forte

1524

La Provence est envahie par Charles Quint. Antibes est en partie détruite.

1887

Le poète Stephen Liégeard invente le nom «Côte d’Azur».

1552

Afin de renforcer Antibes, Henri II décide la construction d’une tour: le Fort Carré.

1608

Alexandre de Grimaldi vend la seigneurie d’Antibes à Henri IV. La ville vdevient royale

XVII È

Suite des travaux de fortifications

hiver / winter 1747

Résistance victorieuse au siège des austro-sardes et de la flotte anglaise.

1780 -1790

La ville sert de base de départ à l’armée d’Italie et est en premièreligne face à Nice.

1er mars 1815

Napoléon 1er débarque à Golfe-Juan. Antibes, ralliée aux bourbons, ferme ses portes à l’empereur qui poursuit sa route vers Grasse.

1860

Le comté de Nice est rattaché à la France. Antibes perd son rôle de place forte

1850

Antibes accueille de riches touristes et leurs somptueuses demeures

1920

C’est l’heure de Juan-Les-Pins avec les Américains, le jazz, les stars.

1960

Création de la première technopole d’Europe : Sophia-Antipolis.

découvrir


Les Phocéens fondent Antipolis à la fin du Ve siècle

Avant J-C. Antipolis (la ville d'en face) reste sous influence massaliote jusqu'en 44 avant J.C pour passer à cette époque sous influence romaine. La cité devient municipe romain et frappe monnaie. Profitant de la paix romaine qui s'instaure, Antipolis s'étend, développe son commerce et se couvre de monuments publics dont certains seront encore visibles à la fin du XVIIe siècle : théâtre, amphithéâtre, arc de triomphe...

Avec l'effondrement de l'empire romain

Et le développement de l'insécurité, la cité se replie sur son rocher, abandonnant sa campagne. En 442, la ville a son premier évêque, Saint Hermentaire.

La ville renaît à la fin du Xe siècle

Lorsque Guillaume dit "le Libérateur" anéantit les Sarrasins. Rodoard, compagnon de Guillaume reçoit le territoire d'Antibes. La vie publique se réorganise et le commerce reprend. Au début du XIIe siècle, les deux grandes tours sont édifiées avec la réutilisation de blocs provenant de monuments romains. La tour de la ville, servant aujourd'hui de clocher à l'église est élevée la première suivie de la tour du château.. en 1482, la Provence est rattachée à la couronne de France. La rivière le Var marque désormais la frontière. Antiboul, Antibol et enfin Antibes, devient une ville frontière et une place forte. À la fin du XIVe siècle et au XVe siècle, la ville déborde de ses anciens remparts encore visibles cours Masséna et se développe par les rues Sade et Clemenceau actuelles. En 1524, la Provence est envahie par les troupes impériales de Charles-Quint sous la conduite du connétable de Bourbon. La cité est à nouveau mise à sac en 1536. Près de 300 maisons sont détruites. Afin de renforcer les défenses d'Antibes, Henri II décide en 1552 la construction d'une tour à l'emplacement de la chapelle Saint-Laurent sur la presqu'île séparant l'anse Saint-Roch de la baie des Anges. Cette tour, agrémentée d'une enceinte bastionnée, prend le nom de Fort Carré. Une autre tour, la tour Saint-Jacques, s'élève à l'emplacement du chantier naval opéra actuel. En 1608, Alexandre de Grimaldi, vend la seigneurie d'Antibes à Henri IV.

Discrète pendant la Révolution, sous le Consulat et l'Empire

Antibes connaît un nouvel essor à la Restauration, confirmé dès 1860 après le rattachement du Comté de Nice à la France. En 1894, la ville se développe à l'intérieur des terres et commence le démantèlement de ses remparts.

Le Cap d'Antibes accueille alors les premiers touristes en villégiature

Et la station balnéaire de Juan-les-Pins est créée en 1882. La ville ne cesse de croître après la première guerre mondiale mais reste moins urbanisée que d'autres parties du littoral. C'est peut-être cela qui fait encore aujourd'hui tout son charme, très appréciée d'artistes comme Prévert, Audiberti, Greene ou Picasso qui trouve dans les vieilles pierres du Château une nouvelle source d'inspiration.

La vielle ville d’antibes

Antibes et ses rues étroites. Une architecture typique pleine de charme.

Le musée picasso

Le Musée Picasso occupe le Château Grimaldi d’Antibes du XIIè siecle. En 1946 Pablo Picasso se voit offrir par Dor de la Souchère l’opportunité d’installer son atelier au château. En 1957, Picasso reçoit officiellement le titre de 'Citoyen d’honneur de la ville d’Antibes'. En 1966, le Château Grimaldi devient le Musée Picasso et Romuald Dor de la Souchère son premier conservateur. On peut y trouver environ 245 oeuvres de l’artiste.

quai des milliardaires

Le port Vauban est notamment connu pour son 'quai des milliardaires' où sont fréquemment amarrés les plus beaux yachts du monde